Pourquoi la crypto prend une tôle

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Chère lectrice, cher lecteur,

Lundi, le marché des cryptomonnaies a pris une claque monumentale.

Même quand vous prenez un maximum de recul, la chute qui dure depuis fin 2021 est terrible :

Je sais que beaucoup d’entre vous ont acheté des cryptomonnaies, et je sais à quel point ça fait mal.

On se lève, on bosse, on économise et on investit… puis un jour, une part de ces économies disparaît dans la nuit, sans raison apparente.

Difficile de n’être pas traversé par un profond sentiment d’absurde.

Dans cette lettre, nous allons tenter de comprendre ce qui s’est passé. L’objectif est d’atténuer cette impression d’absurde, d’élargir l’horizon… en somme d’y voir un peu plus clair pour envisager le coup d’après.

Ne cherchez pas l’embellie sur les marchés actions

Il s’est passé sur les marchés actions la même chose que sur les cryptos… avec moins d’intensité, comme toujours, car la crypto est volatile « by design » comme je l’expliquais encore récemment ici.

Voici ce qui s’est passé rien que ces 5 derniers jours :

  • Le S&P500 a perdu 9%
  • Le NASDAQ a perdu 11%
  • Le CAC40 a perdu 8%
  • Le Nikkei a perdu 5%
  • Le DAX30 a perdu 8%
  • … et ainsi de suite

Cela peut vous sembler dérisoire, quand sur la même période :

  • Le Bitcoin a perdu 24%
  • L’Ether a perdu 30%
  • Le BNB a perdu 22%
  • … vous avez compris

Pourtant, je crois que la situation est au moins aussi tendue sur les marchés actions que dans l’écosystème crypto… voire pire.

Car la crypto est un univers jeune, volatil par essence, et surtout qui ne bénéficie pas du tout de la même inertie que les marchés traditionnels.

En crypto, tout semble incertain : l’adoption massive, les règlementations, la sélection naturelle des meilleurs projets… la confiance des investisseurs est bien plus prompte à s’éloigner.

La conclusion de ce premier point est simple : oui, la crypto a pris une torgnole de maçon, pour le dire clairement… Mais les marchés aussi.

Simplement car on peut détourner le regard tant qu’on veut, l’Ukraine est toujours à feu et à sang.

L’inflation a repris sa course après une accalmie (je vous disais ici qu’il était un peu tôt pour sortir le champagne, je m’en félicite), et les conséquences de la pandémie ne sont toujours pas digérées.

La FED pourrait, contrairement au murmure qui commençait à se répandre, continuer à remonter les taux d’intérêt de 0,75%… voire même 1% (ce serait surprenant, mais ça n’est plus impossible).

Tant que le pic d’inflation ne sera pas réellement atteint, on n’y coupera pas.

L’impression d’apocalypse que vous éprouvez peut-être à l’égard du marché crypto est davantage le fruit d’un matraquage médiatique ultra-violent que d’une réalité plus sombre qu’ailleurs.

Rappelez-vous qu’en 2020, le Bitcoin est tombé à 3000$ avant de repartir à 69’000 dollars moins de 18 mois plus tard…

Les failles de l’écosystème crypto

On résume : le cadre général de l’économie est terrible.

C’est normal d’avoir pris une claque, en crypto comme en actions.

Les institutionnels investissent dans la crypto comme si c’était un marché technologique lambda.

Son rôle d’actif défensif anti-inflation, notamment pour ce qui concerne Bitcoin, est encore mal compris… Mais ça viendra.

Maintenant, n’oublions pas que l’écosystème crypto a connu ses crises spécifiques :

  • D’abord, la chute de l’écosystème Luna, qui a créé un premier pic de défiance : le projet Terra/Luna était l’un des plus prometteurs, et sa faillite a refroidi beaucoup de monde
  • Ensuite, ce week-end, la plateforme de staking Celsius a annoncé qu’elle gelait les retraits et transferts crypto « pour pouvoir honorer les retraIts et transferts futurs». Traduction : avec la baisse, Celsius est dans une situation ultra-délicate et doit priver temporairement les utilisateurs de leur argent pour redresser la barre. Rassurant…

Dans cet univers techniquement complexe, où de nombreux contrats sont assurés mutuellement de façon parfois opaque, avec des systèmes de contrepartie et de collatéral souvent labyrinthiques… On redoute un effet domino.

Enfin, dernière nouvelle, le géant Coinbase licencie 18% de son effectif.

Dans une lettre à tous ses employés, le PDG Brian Armstrong évoque bien sûr l’état général de l’économie, mais aussi la croissance « trop rapide » de Coinbase suite à son entrée en bourse.

Comme Internet à ses débuts

Finalement, la crypto souffre avec les autres actifs… Les médias qui n’ont rien compris continuent d’annoncer à tout va que c’est « la fin du Bitcoin »…

Mais pas grand-chose de neuf sous le soleil.

À mon sens, le vrai péché de l’écosystème crypto, c’est précisément son caractère cryptique, si vous me passez le jeu de mots. En clair : personne n’y comprend rien, ou presque.

Le grand public investit peu, et uniquement pour investir.

La grande révolution des usages n’a pas encore eu lieu… notamment car il est très compliqué d’expliquer à sa grand-mère pourquoi un programme informatique mettra bientôt son banquier au chômage.

Pourtant, dans l’ombre, des projets magistraux, soutenus par des blockchains ultra-solides continuent d’avancer. Simplement, il est encore un peu tôt pour tout le monde en ait conscience.

J’ai essayé, depuis les débuts d’Argo, de vulgariser au maximum les grands principes de la blockchains, les enjeux de la DeFi, l’univers des NFT…

Et j’espère que vous, chers lecteurs, comptez parmi ce happy few qui comprend au moins un peu ce qui est en train d’arriver.

Car ne vous y trompez pas : la crypto va bel et bien changer le monde.

Pour l’instant, nous nous sommes faits saigner au portefeuille, mais ça ne change rien aux fondamentaux.

La crypto est comme Internet à ses débuts, pleine de projets dont beaucoup vont péricliter… avec quelques pépites qui vont exploser, et jalonneront son avancée jusqu’au plein rayonnement qu’elle mérite.

L’enjeu le plus crucial, probablement, se trouve dans l’univers de la finance décentralisée. Techniquement, tout ou presque est déjà là pour que les banques ne servent bientôt plus à rien.

Le chaînon manquant est un projet capable de « mettre à l’échelle » les blockchains pour qu’elles soient capables d’absorber beaucoup plus de transactions qu’elles ne le peuvent en ce moment… et donc, qu’elles soient ultimement capables de remplacer des banques ou des systèmes de paiement type VISA.

Ce projet est l’un des plus prometteurs de l’écosystème crypto, et je vous révèle tout ce que vous devez savoir à son sujet ici.

Amicalement,

Marc Schneider

La Lettre Argo Éditions

Inscrivez-vous et recevez en cadeau le dossier « Acheter ma première action »

Recevez ma lettre gratuite

Politique de confidentialité
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Philippe PREVOST
Philippe PREVOST
10 jours il y a

Bonjour Marc,
C’est vraiment interessant et pertinent.
Mais concernant le prix de l’abonnement, j’ai du mal à comprendre.
Vous dites que la base annuelle est de 98 €.
Dans le dossier FIN DES BANQUES, vous le proposez à 68 € et dans le dossier CHUTE DE TAIWAN le prix tombe à 49 €.
Dans les deux propositions, vous ajoutez, je cite : C’est simple : je ne peux pas faire plus bas.
Pour ma part, c’est plus que confusant.
Quel est votre dernier prix « Jean-Pierre » ?
Merci.

Philippe P.

Marc Schneider
Éditeur
Marc Schneider
10 jours il y a
Répondre à  Philippe PREVOST

Bonjour Philippe, merci pour votre commentaire.

Concernant l’abonnement, vous avez raison, la situation actuelle peut générer une certaine confusion.

La base commune à tous les abonnements est de 98€, c’est le prix « standard » que j’ai réussi à négocier avec les Américains. Ensuite, j’ai proposé 49€ pour les offres de lancement depuis août dernier, de sorte à ce que les premiers lecteurs puissent découvrir la publication au tarif le plus bas possible… Mais ce tarif n’a pas vocation à durer, notamment car ça n’est absolument pas rentable.

Aussi, à l’approche des 1 an du lancement de Profits Asymétriques, nous augmentons le prix de l’abonnement : la première année est à 68€, les secondes restent à 98.

Celle que vous avez vu à 49€ est un « reliquat » du passé, qui devrait bientôt disparaître… Mais si vous voulez vous abonner à ce tarif et que vous avez encore accès à cette page, vous pouvez y aller ! Tout sera passé à 68€ au 1er août au plus tard.

J’espère que c’est un peu plus clair désormais.

Amicalement,
Marc

Jean-Pierre VÉNEMBRE
Jean-Pierre VÉNEMBRE
9 jours il y a

Bonsoir Marc,
On ne dit pas « voire même », mais « voire » tout court !
MERCI pour ces explications lumineuses. Comme d’hab !

Legrand
Legrand
9 jours il y a

Bonjour,
j’ai personnellement beaucoup investi sur la crypto et je suis anéantis quand j’ouvre tradingview et que je vois cette descente aux enfers de tout ce que j’ai en portefeuilles (beaucoup de projets prometteurs que j’ai étudié avant d’investir..)
Même si je crois beaucoup à tout ce que vous écrivez et que c’est justement les raisons qui me font investir la dedans, ça me fait du bien de vous lire…
Merci juste pour ça !
M. LEGRAND D.