Crypto : la volatilité est une force

Temps de lecture estimé : 4 minutes

Chère lectrice, cher lecteur,

La crypto, c’est volatil.

Tout le monde le sait.

C’est même le reproche numéro 1 qu’on adresse à l’écosystème crypto.

Mais si c’était, au contraire, ce qui fait sa force ?

Je suis tombé récemment sur les réflexions de Tyler Cowen, un prof d’économie à l’Université George Mason, en Virginie.

Sa thèse est que la volatilité des cryptomonnaies, au lieu d’être un repoussoir pour les investisseurs, est au contraire un facteur déterminant pour expliquer leur attractivité.

La « prime de volatilité » : un casino où ce n’est pas toujours la maison qui gagne

Cowen estime que les utilisations pratiques d’une blockchain déterminent seulement une (petite) partie du prix de sa cryptomonnaie. Les investisseurs ne parient pas uniquement sur l’adoption future de leurs cryptomonnaies.

Ainsi, les cryptos les plus utiles ne sont pas toujours les mieux valorisées.

Si vous en doutez, regardez le cours du Dogecoin ces dernières années pour vous en convaincre…

Mais alors, que faut-il ajouter à l’équation pour pricer la crypto ? Y’a-t-il un phénomène d’hallucination collective autour de certains projets crypto ?

Pas exactement.

En fait, selon Cowen, l’utilité réelle d’une blockchain lui permet de ne pas voir le prix de sa crypto tomber à zéro. Mais le vrai catalyseur, ce qui fait s’emballer les cours…

C’est la volatilité elle-même.

En économie, la théorie standard considère que les investisseurs n’aiment pas la volatilité. Mais dans quelques cas, c’est faux : il existe des volatilités désirables.

Imaginez le scénario suivant : on vous donne une enveloppe qui contient une pièce de 1€.

Ensuite, on vous propose de l’échanger contre une autre enveloppe… qui contient :

  • Soit 2€
  • Soit 50 centimes

Vous avez autant de chances de tomber sur l’une que sur l’autre.

Dans un cas, vous doublez votre argent, dans l’autre, vous en perdez la moitié.

Cela semble être un jeu à somme nulle, mais pas du tout : la valeur attendue de votre enveloppe est de (0,5 x 2€) + (0,5 x 0,5€), soit 1,25€.

C’est une valeur attendue supérieure à celle de votre euro initial.

C’est un peu comme si vous alliez au casino, sauf que les règles ne favorisent pas systématiquement la maison… C’est ça, la volatilité désirable.

Les 2 familles d’investisseurs qui se relaieront sur la crypto

N’oublions pas l’essentiel : la crypto, ce n’est pas juste un Far West hyperspéculatif.

C’est une révolution technologique majeure, la blockchain, et ses centaines de cas d’usage… dont certains auront des conséquences radicales, parmi lesquelles la possible fin des banques !

Donc, au fil du temps, à mesure que l’écosystème se développe… La crypto va s’imposer « dans le monde réel ».

Cela convaincra davantage de monde qu’il s’agit d’un bon investissement. Dans le même temps, il sera plus facile d’en acheter, les ultimes barrières techniques finiront par tomber.

Cela stimulera la demande en crypto et fera grimper les prix

Mais devinez quoi ? Avec cette hausse de leur « respectabilité », la volatilité va se calmer elle aussi… et donc, les investisseurs qui étaient là précisément pour cette volatilité vont vendre.

Car on l’a vu, la volatilité est source de gains parfois spectaculaires pour les day traders et autres spéculateurs (même si, entendons-nous, la plupart se pensent plus malins qu’ils ne le sont… et se font juste rincer).

Et comme on ne peut pas empêcher les joueurs de vouloir jouer, les amateurs de volatilité vont partir, remplacés par les « bons pères de famille ».

Or, en vendant, les joueurs vont provoquer un appel d’air… une pression baissière sur les cours… et ouvrir la porte à de la volatilité à nouveau.

Et cette volatilité elle-même risque de faire paniquer les bons pères de famille.

Rebelote…

Un marché pendulaire, errant presque… mais vers où ?

À moyen-long terme, on pourrait observer une baisse générale et durable de la volatilité des cryptos… car beaucoup de projets vont disparaître, leur utilité ayant disparu/été désavouée, et l’argent devrait se concentrer autour des projets les plus solides.

Ce sont ces projets-là qui vont rendre riches leurs investisseurs.

Comme l’argent va se concentrer autour d’eux, ils gagneront davantage de stabilité… et les fluctuations extrêmes devraient disparaître.

Dans le même temps, la crypto sera mieux comprise et les réglementations seront claires : de quoi endiguer là aussi une part importante de la volatilité.

Mais alors, faut-il se détourner de la crypto jusqu’à ce que le marché ait atteint une maturité suffisante pour faire disparaître la « prime de volatilité » ?

La crypto est-elle pour l’heure une « pompe à vide » dont le seul intérêt est le transfert de richesse entre ses investisseurs ?

Pas vraiment. Ce serait une lecture à l’emporte-pièce.

D’abord, nous sommes encore très loin du moment où la volatilité cessera.

Ensuite, le plus important, nous sommes également très loin de sa vitesse de croisière de l’écosystème crypto.

N’oubliez pas que l’adoption de la crypto, en 2022, est semblable à celle d’Internet en 1998 :

Enfin, n’oubliez pas que la volatilité n’est qu’une composante du prix d’une crypto… et qu’un cas d’usage révolutionnaire peut suffire pour mener un projet vers des sommets insoupçonnés.

La leçon de tout ça ? Comme au Far West : vous voulez profiter des richesses infinies de l’Ouest, d’autant que le reste du panorama économique est morose – mais la route est longue, risquée, et beaucoup de projets vont mourir.

D’où l’intérêt de miser sur des projets reconnus pour leur caractère possiblement révolutionnaire dans les années à venir.

C’est par exemple le cas de cette crypto qui serait le « chaînon manquant » pour faire tomber les banques…

Amicalement,

Marc Schneider

La Lettre Argo Éditions

Inscrivez-vous et recevez en cadeau le dossier « Acheter ma première action »

Recevez ma lettre gratuite

Politique de confidentialité
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
2 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Salaun
Salaun
21 jours il y a

Bonjour Monsieur, Quelle crypto choisir ? Cordialement

Lodewickx Raymond
Lodewickx Raymond
21 jours il y a

Bonjour Marc. Je lis votre Lettre Argo chaque jour avec beaucoup d’intérêt. Celle-ci à propos des cryptos (comme bien d’autres de Jeff Brown, Tanguy Leroy, Jason Bodner, etc…) nous indique que les capitaux de grands fonds institutionnels et des banques n’arrêtent pas d’affluer sur ce marché (BlackRock, Horowitz, JP Morgan etc…). Pourriez-vous expliquer pourquoi ces masses d’argent entrant (à l’achat donc si je comprends bien) n’influent pas à la hausse le prix des cryptos car je suppose aussi que les ventes (même si globalement importantes) des petits investisseurs lambdas ne font pas le poids vàv l’engagement des colosses du marché ? Merci pour votre attention.