Vous connaissez Grok ?

Chère lectrice, cher lecteur,

Derrière ce nom rigolo, qu’on pourrait croire tout droit sorti du dernier film d’animation de Pixar, se cache en réalité le projet le plus ambitieux d’Elon Musk.

Grok, c’est un monstre de technologie qui devrait voir le jour en 2025.

Cette future IA générative a l’ambition de dévorer ses concurrentes que vous connaissez déjà, comme ChatGPT d’OpenAI, ou Gemini de Google.

Pour l’instant, aucun article n’en parle en détail, et peu d’éléments ont fuité…

Même sur le site officiel de xAI, la start-up d’intelligence artificielle qui développe ce projet, il n’y a presque aucune info concrète

On y trouve juste cette phrase énigmatique :

Découvrir les réponses à la vie, à l’univers, à tout.

Mais en coulisse, Musk ne perd pas de temps.

Et vous allez voir qu’il met le paquet pour que l’arrivée de Grok soit une révolution à l’échelle planétaire

 

Des centaines de millions de dollars injectés pour créer l’IA la plus puissante du monde

En matière d’IA, la taille compte.

Donc si vous voulez créer une IA ultra performante, vous n’avez pas d’autre choix que de bâtir une infrastructure informatique gigantesque et surpuissante.

C’est pourquoi Musk a déjà annoncé 500 millions de dollars d’investissements dans un supercalculateur nommé “Dojo”, à Buffalo, dans l’État de New York.

Et pour réussir son pari, il s’est associé avec trois des meilleures entreprises dans le domaine de la tech :

  • Nvidia
  • Super Micro Computer
  • Dell Technologies

 

Musk a déclaré :

“Dell assemble la moitié des racks destinés au supercalculateur construit par xAI.”

De son côté, Michael Dell, le directeur général de Dell Technologies, a confirmé que son entreprise travaillait bien en collaboration avec Nvidia pour créer cette usine d’IA :

“Le calcul accéléré et la mise en réseau sont essentiels pour construire des systèmes qui répondent aux exigences de l’IA générative. Grâce à notre collaboration, nous allons pouvoir fournir toute l’infrastructure et les logiciels nécessaires.”

Tous ensemble, ils vont donc réunir les ressources indispensables pour fabriquer ce nouveau modèle d’IA hors normes.

Car Grok promet d’être un gros bébé, TRÈS gourmand en semi-conducteurs spécialisés (GPU).

Nvidia prévoit de lui fournir pas moins de 100’000 puces électroniques H100 pour l’entraîner et le développer.

Ce qui devrait lui permettre d’atteindre des capacités encore jamais vues.

Et ce n’est pas tout…

 

L’IA sera bientôt au centre de votre vie

Elon Musk veut aussi installer “un cluster de supercalculateurs super denses et refroidis par eau” dans ses installations à Austin, au Texas.

Car il a l’objectif de fusionner son IA avec ses véhicules Tesla pour traiter en temps réel la vision par ordinateur…

Ce qui lui permettrait de solutionner la conduite 100 % autonome.

Et il peut y arriver.

Vous savez que Musk n’est pas un rêveur.

C’est un bâtisseur pragmatique qui avance étape par étape vers un écosystème complet de nouvelles technologies cohérentes et destinées à être interconnectées entre elles :

  • SpaceX construit ses fusées et envoie ses satellites Starlink dans l’espace
  • Starlink est son réseau de communications internet mondial
  • Tesla développe ses robots mobiles (aujourd’hui des voitures autonomes, mais demain aussi des robots humanoïdes, appelés Optimus)
  • X (ex-Twitter) est son réseau social, qu’il veut transformer en une “super-app” complète, qui offrira – entre autres – un système de paiement en cryptos
  • et Grok, sa future IA, pourrait être au cœur de toutes ces technologies, pour les piloter et servir d’interface communicante avec les humains (elle sera intégrée dans l’appli X, dans les robots, dans les voitures…)

 

La vitesse de développement de l’IA est si rapide qu’à l’horizon 2030, il est certain que tout le monde l’utilisera d’une façon, ou d’une autre.

Pour les investisseurs, le BOOM massif du secteur est sur le point de se produire.

(On parle d’un transfert de richesse de 20’600 milliards de dollars…)

Pour l’instant, c’est OpenAI qui fait la course en tête.

Et pour ceux qui veulent en profiter, j’ai découvert une “faille” légale qui permet d’investir dans ChatGPT avant son introduction en bourse.

Je vous la dévoile juste ICI.

Amicalement,

Marc Schneider

 

La Lettre Argo Éditions

Inscrivez-vous et recevez en cadeau le dossier « Acheter ma première action »

Recevez ma lettre gratuite

Politique de confidentialité
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Dumoulin Bernard
Dumoulin Bernard
22 jours il y a

Intéressant, mais peut-on déjà acheter ces actions ?? Si oui, où, comment et sous quelles références ?? A vous lire.. merci.. cordialement.. B.D