« The Merge », ça change quoi ?

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Chère lectrice, cher lecteur,

C’est arrivé jeudi.

La blockchain Ethereum s’est révolutionnée de l’intérieur.

Cet événement, appelé « The Merge » (la Fusion) est historique.

Mais si, comme l’immense majorité du grand public, vous peinez à comprendre les notions crypto essentielles…

Tout ça n’a aucun sens pour vous.

C’est l’objet de mon message d’aujourd’hui : je vais vous expliquer sommairement ce qu’est The Merge et pourquoi c’est important.

Ethereum n’est pas une crypto

Ethereum, c’est une blockchain, c’est-à-dire une technologie. Un protocole de stockage et de transmission d’informations.

Une blockchain fonctionne comme un registre de transactions, tandis qu’une cryptomonnaie est la monnaie dans laquelle ont lieu ces transactions.

Et une blockchain peut accepter ou générer plusieurs cryptomonnaies différentes.

Ainsi, il y a la blockchain Ethereum, et la cryptomonnaie Ether (ETH), qui est la crypto associée à la blockchain Ethereum.

Mais, et c’est là que c’est important… La blockchain Ethereum sert également de support technologique pour d’autres projets et applications crypto !

C’est même la blockchain qui abrite le plus grand nombre : près de 3000 projets.

Une grande partie des cryptos populaires dans les secteurs de pointe que sont les NFT, le Web3 ou la finance décentralisée (DeFi) sont conçues sur la blockchain Ethereum…

C’est un peu comme si Ethereum était un nouvel Internet sur lequel on développerait des sites et des services – en fait, c’est même tout à fait ça.

Pourquoi c’est important de le savoir ?

Parce que comme ça, vous savez que The Merge concerne près de 3000 projets dans l’univers crypto, et pas seulement l’Ether !

La « révolution verte »

The Merge est un événement extraordinaire.

D’un point de vue technique, c’est grandiose.

Certains prennent une comparaison qui me plaît : c’est comme changer le moteur d’une Formule 1 en pleine course, sans s’arrêter au stand.

Car le réseau Ethereum n’a pas été stoppé pendant l’opération.

Et l’opération, justement, consistait à changer le mode de validation des transactions sur la blockchain Ethereum.

C’est le cœur de la machine !

Pour résumer, avant, Ethereum fonctionnait un peu comme Bitcoin.

Leur mode de validation était la proof-of-work (PoW), qui nécessite de puissants ordinateurs et une force de calcul inouïe. C’est ce mode de validation qui vaut à Bitcoin toutes ces critiques à propos de sa consommation d’énergie.

Désormais, Ethereum valide ses transactions avec la preuve d’enjeu, ou proof-of-stake (PoS), qui est infiniment moins énergivore, moins chère, ultra-sécurisée… et qui permet de traiter plus de transactions à la fois.

C’est objectivement mieux.

Car après presque 7 ans d’existence, Ethereum était saturé, les frais de transactions explosaient, les transactions prenaient un certain temps à passer…

Et The Merge corrige toutes ces limites.

On peut donc dire, pour résumer, que c’est à la fois un changement de nature d’Ethereum, un changement au cœur de la machine… mais aussi une mise à l’échelle.

Ce qui nous attend ensuite

D’un point de vue strictement technique, il reste encore quelques étapes d’amélioration technique pour Ethereum, qui vont encore optimiser son fonctionnement.

Mais maintenant que le changement crucial a eu lieu…

On voit difficilement ce qui pourrait bloquer l’adoption massive des cryptos.

La consommation énergétique, principal reproche qu’on leur opposait, devient un non-sujet. La lenteur et les frais de transaction élevés aussi.

Conclusion : toutes les applications de finance décentralisée qui proposent des services bancaires « mieux » que les banques peuvent réellement commencer à les remplacer.

C’est aussi le cas d’applications Web3 et NFT, bien entendu.

D’une manière générale, voici ce qu’il faut retenir de The Merge : la crypto vient d’entrer dans la cour des grands.

Cela veut-il dire que les cours de certaines cryptos vont exploser ?

C’est probable. D’ailleurs, The Merge va « combiner » ses effets à ceux de cette petite crypto pour permettre aux applications construites sur Ethereum de traiter beaucoup, beaucoup plus de transactions… C’est pour nous une piste d’investissement ultra-prometteuse.

Amicalement,

Marc Schneider

La Lettre Argo Éditions

Inscrivez-vous et recevez en cadeau le dossier « Acheter ma première action »

Recevez ma lettre gratuite

Politique de confidentialité
5 2 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

6 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Mathieu
Mathieu
10 jours il y a

C’est lumineux mais je vois pas la liste des 12 cryptos les plus prometteuses que vous annoncez dans votre présentation

Bien à vous

Jgr
Jgr
10 jours il y a

Bonsoir
En fait, comment investir dans cette blockchain !

Ostanel
Ostanel
10 jours il y a

J,aimerais aussi m abonner pour etre aidé a investir merci

Emma
Emma
9 jours il y a

très bonne explication pour les personnes qui ne connaissent pas grand chose àa crypto, merci

Hamard JC
Hamard JC
8 jours il y a

Bonjour. J’arrive à lire vos articles car courts et précis. Par contre les renvois vers des présentations de 30 pages ou plus m’horripilent…N’y a t-il pas un service de gestion spécialisé Cryptos, à qui je pourrais confier un petit capital, avec soin de le faire fructifier (en Cryptos bien sûr). Merci. JC H

-N.K-
-N.K-
7 jours il y a

Complément d’informations au mail précédent, démarche intelligente au moment où on lit tout et son contraire merci Argo-editions.com de tenir compte de nos doutes et interrogations