L’Euro numérique devient obligatoire !

Chère lectrice, cher lecteur,

François Villeroy de Galhau, gouverneur de la Banque de France a dévoilé le nom de la future Monnaie Numérique de Banque Centrale (MNBC) qui va être déployée dans la zone Euro.

C’est “Cash+”.

Vous n’aviez peut-être jamais entendu ce nom avant, mais dans moins de cinq ans il sera entré dans votre langage courant… et dans votre porte-monnaie.

En tout cas, c’est ce que veulent la Commission européenne et la Banque centrale européenne, qui viennent de mettre en place le cadre législatif nécessaire à sa mise en place.

Donc préparez-vous à un changement radical du système monétaire.

Après des mois de préparation, la phase de lancement de cet Euro numérique approche.

Et derrière Cash+, c’est bien votre vie privée et le contrôle de la population qui est en jeu

 

La fin de l’argent liquide

Paolo Gentiloni, commissaire européen à l’Économie, a déclaré :

“Le cash ne disparaîtra pas.”

Ah oui, on parie ?

Selon moi, d’ici cinq à sept ans, le plan de la Banque centrale est justement de remplacer les pièces et les billets par cette monnaie numérique pour pouvoir tracer toutes vos transactions.

Car aujourd’hui, avec un billet de 100 € en poche, vous êtes libre de faire ce que vous voulez.

Vous pouvez faire le plein de votre voiture et aller où vous voulez, vous pouvez payer dans un magasin et acheter ce que vous voulez, vous pouvez demander à votre voisin de tondre votre pelouse et le payer « au black »…

Personne ne peut surveiller ce que vous faites avec votre argent !

Avec Cash+, cette liberté pourrait disparaître.

La Banque centrale aura la possibilité de voir 100 % de vos dépenses.

Elle pourrait même avoir la possibilité de les refuser en temps réel si elle le veut.

Et c’est d’ailleurs tout l’intérêt d’une MNBC !

Imaginez que l’Union Européenne impose un Pass Carbone à tous les citoyens, avec un maximum de 70 euros d’essence par mois et une limite de deux déplacements en avion tous les dix ans.

Eh bien quand vous achèterez votre billet d’avion, ou que vous ferez le plein à la pompe, il suffira alors à la Banque centrale de retracer tous vos achats sur la blockchain de Cash+ (cela ne prendra que quelques millisecondes)

Et de refuser votre paiement si vous avez déjà dépassé votre quota !

Votre carte restera bloquée tant que vous ne serez pas revenu dans les règles.

Et si vous n’avez plus d’autre moyen de paiement (comme de l’argent liquide, ou des cryptomonnaies décentralisées), alors vous serez piégé et vous devrez vous plier à leurs exigences !

Pour résumer, le jour où votre cash deviendra “numérique”, alors quelqu’un pourra le voir et le contrôler.

C’est aussi simple que ça.

L’introduction des MNBC pourrait donc signifier la fin de votre liberté financière.

 

La suite du programme…

Le lancement de Cash+ pose encore des petits problèmes techniques et d’organisation.

Car si c’est la Banque centrale européenne qui émet et contrôle directement la MNBC, alors… elle va devoir gérer des millions de comptes de particuliers.

Et ça, ce n’est pas possible !

La BCE va donc devoir mettre en place des accords avec les banques commerciales (BNP, Société Générale…) pour qu’elles distribuent gratuitement son portefeuille numérique Cash+ et ses services associés.

Pour vous “inciter” à l’utiliser, vous devriez bientôt recevoir des offres commerciales de votre banquier…

(du genre : ouvrez votre wallet Cash+ et bénéficiez de 0 frais de gestion, 0 frais de virement, paiements instantanés gratuits, etc…)

Au début, le compte Cash+ sera limité à 3’000 €, le temps de tester et de fiabiliser le fonctionnement.

Puis cette limite de 3’000 € pourrait être levée et toutes vos dépenses passeraient alors par Cash+.

À ce moment-là, votre banque n’aurait plus qu’un rôle de “courtier” pour l’ouverture du compte Cash+ et le service client.

Et le contrôle des transactions et la gestion de la monnaie se ferait au niveau de la BCE…

(pour l’instant, les banques ne sont pas d’accord, car cela pourrait leur faire un gros manque à gagner… mais je suis sûr que la BCE saura négocier avec elles des conditions favorables pour qu’elles acceptent cette évolution…)

 

Comment vous faire accepter Cash+ ?

En réalité, personne ne comprend vraiment POURQUOI ils veulent nous imposer à tout prix cet Euro numérique.

Alors les membres de la Commission européenne et de la Banque centrale préparent leurs arguments…

Ils pourraient vous expliquer que Cash+ :

  • va faciliter les échanges entre personnes et les transferts instantanés et sans frais (mais cela existe déjà avec des applications comme Lydia, ou Revolut…)
  • va simplifier les paiements en ligne (pourtant ce n’est pas compliqué de payer sur un site internet avec sa carte bancaire…)
  • sera “comme” de l’argent liquide, mais en mieux car il sera garanti à 100 % par la BCE (sauf que vous avez déjà une garantie sur vos dépôts bancaires jusqu’à 100’000 € par établissement…)

 

Pas très convaincant…

D’ailleurs, pourquoi n’y aurait-il pas une grande consultation citoyenne pour savoir si l’on veut un tel changement dans notre système financier ?

 

Les cryptos sont toujours en avance !

Cash+ est une cryptomonnaie centralisée par la Banque centrale européenne.

Mais les transactions en Bitcoin, Ethereum, ou autres, sont décentralisées.

Cela fait toute la différence.

Car elles préservent votre vie privée et la confidentialité de vos transactions !

Lorsque les MNBC seront imposées, la population pourrait donc se tourner massivement vers ces alternatives pour faire des échanges en toute liberté.

Et la valeur de certaines cryptos pourrait exploser au fur et à mesure que les MNBC vont se déployer.

C’est le cas pour l’une d’entre elles, qui possède des caractéristiques remarquables en termes de rapidité et de faible coût.

Elle a été choisie pour développer les transactions dans les applications de réseaux sociaux.

Ce sont donc des millions d’utilisateurs qui pourraient bientôt se jeter sur elle…

En faisant exploser son cours à la hausse ! (certains analystes visent + 1’000 %…)

Si vous voulez profiter de cette opportunité unique, cliquez vite ici.

Amicalement,

Marc Schneider

 

La Lettre Argo Éditions

Inscrivez-vous et recevez en cadeau le dossier « Acheter ma première action »

Recevez ma lettre gratuite

Politique de confidentialité
5 1 vote
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

4 Commentaires
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Soleil Pierre-Paul
Soleil Pierre-Paul
11 mois il y a

Dans notre quotidien, pratiquement, toutes nos dépenses sont déjà connues, car nous les réglons par carte bancaire. Disposer de cash est devenu extrêmement difficile et laborieux ! Au-delà d’un montant déjà défini, la carte devient inutilisable ! Alors, la MNBC n’est qu’un petit pas de plus…

Perez
Perez
11 mois il y a

Bjr , on marche sur la tête . Si j’ai bien compris la monnaie papier d’ici 5 ans n’aura plus d’existence, j’ai dû mal a y croire .

OMF pleine de tristesse et de colère.
OMF pleine de tristesse et de colère.
24 jours il y a
Répondre à  Perez

Bonjour, la banque de France est entrain de fermer ses caisses… à terme 2025, il n’en restera qu’une par région… Ils nous on dit que c’est une restructuration de service (ils jouent sur les mots, c’est purement une fermeture de service). Signée une OMF (opératrice sur monnaie fiduciaire) pleine de tristesse et de colère.

Perez
Perez
11 mois il y a

Bjr , j’ai du mal à croire que l’argent liquide dans environ 5ans n’aura plus d’existence, je ne mets pas en doute ce que vous écrivez. Dans ce monde , le changement n’est pas forcément synonyme de meilleur .Bonne journée