Billet Dan Ferris du 30/04/2024

Chère lectrice, cher lecteur,

Vous connaissez l’adage : tant que la musique joue, il faut se lever et danser

Eh bien, en juillet 2007, alors que la bulle immobilière était sur le point d’éclater aux États-Unis, Chuck Prince, le PDG de Citigroup, a déclaré que son entreprise “dansait encore”.

Seulement, quelques mois plus tard, Citigroup a enregistré une dépréciation de 1,5 milliard de dollars sur un portefeuille de prêts… et Prince a démissionné.

De même, en 2021, la musique et la danse se sont arrêtées brutalement quand la bulle immobilière chinoise a explosé.

Et l’immense promoteur immobilier Evergrande s’est alors retrouvé en défaut de paiement presque du jour au lendemain.

 

Le problème de la mauvaise gestion du temps…

À court terme, les gestionnaires de portefeuille peuvent faire bonne figure et gagner des bonus en achetant de la camelote avec l’argent d’autrui.

Et les investisseurs sont si aveuglément en quête de rendements à deux chiffres qu’ils peuvent tolérer une qualité de crédit médiocre et des structures de transactions douteuses.

Mais à long terme, tous les titres pourris qu’ils ont achetés sont réduits à néant, et les gens se retrouvent ruinés.

Le fait est que personne ne connaît la durée exacte du “court terme” et du “long terme”.

Mais toute personne ayant une connaissance minimale de l’histoire des marchés devrait s’attendre à ce que le “long terme” arrive plus tôt que prévu.

Car on a souvent pu voir que les bulles explosent généralement peu de temps après être devenues évidentes.

Prenons quelques exemples :

La Fed a assoupli sa politique monétaire en 1928 pour tenter de sauver la livre sterling, et tout s’est effondré l’année suivante… La bulle des “dot-com” a duré environ deux ans, de 1998 à début 2000, avant d’exploser… La bulle immobilière américaine était évidente dès 2006, l’année où les prix des maisons ont atteint leur maximum, et la crise des subprimes s’est déclenchée en septembre 2008… Enfin de 2017 à 2020 environ, il était évident que le marché immobilier chinois était en proie à une bulle…

Alors, si trois ans semblent constituer le “long terme”, faites bien attention à la façon dont vous envisagez le temps.

Et partez du principe que ce “long terme” arrivera plus tôt et durera plus longtemps que vous ne le pensez.

Vous pourrez alors vous y préparer et y survivre.

 

Le temps est l’étalon ultime de la vérité…

Les gens veulent de l’argent rapidement et se demandent rarement si c’est un bon objectif.

D’après mon expérience, plus vous gagnez d’argent rapidement (en particulier sur les marchés financiers), plus vous risquez de le perdre aussi rapidement, d’une manière ou d’une autre.

Par conséquent, avant de réfléchir à la manière dont vous allez vous constituer un patrimoine, vous devriez probablement vous demander pendant combien de temps vous allez vous engager à le faire.

Car la création d’un véritable patrimoine prend du temps.

Il faut des décennies pour qu’une mise modeste se transforme en une fortune de la taille d’une retraite.

De plus, au cours de votre parcours, il vous faudra endurer de nombreuses périodes douloureuses à court terme.

La création d’une véritable richesse prend du temps parce que le temps est la norme ultime de la vérité.

Seul le temps révèle la vérité sur tout et sur tous, y compris sur la richesse que vous avez créée dans votre vie.

Il s’agit ici de créer un patrimoine capable de survivre et de croître malgré les ravages des impôts, des crises financières, de l’inflation, de la récession, des guerres, des bouleversements politiques et des catastrophes naturelles…

C’est pourquoi une bonne partie de l’argent ancien du monde se trouve dans des objets tels que l’art, l’or et la terre : l’art et l’or sont portables et conservent leur valeur, tandis que la terre est éternelle.

 

L’idée que la plupart des investisseurs se font du temps doit changer…

Malheureusement, ce n’est pas près d’arriver.

Au contraire, l’obsession des investisseurs pour les délais (ultra) courts est sur le point d’augmenter à un niveau jamais vu.

Je vous explique : à l’heure actuelle, le marché boursier américain ouvre de 9h30 à 16h.

Il est possible de négocier des titres en dehors de ces horaires, mais ce n’est pas une chose facile et, pour beaucoup, cela ne vaut pas la peine de s’en préoccuper.

Mais la Bourse de New York (NYSE) souhaite lever ces obstacles horaires à la négociation !

Et elle étudie actuellement la proposition d’une nouvelle entreprise de créer la première bourse ouverte 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

Magnifique, vous pourrez donc être obsédé par votre portefeuille d’actions tous les jours et toutes les nuits.

Quelle que soit l’heure à laquelle vous voudrez faire des transactions excessives sur votre compte et accumuler de nouvelles pertes, le marché sera prêt à vous accueillir !

Si la Commission des opérations de bourse des États-Unis approuve l’ouverture de cette nouvelle bourse, combien de minutes faudra-t-il à toutes les autres bourses du monde entier pour commencer à opérer 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 ?

En réalité, il est difficile de croire que les responsables du NYSE, du Nasdaq, du Financial Times Stock Exchange et des autres grandes bourses mondiales ne se préparent pas déjà à la négociation d’actions 24/7…

Après tout, ils proposent déjà des opérations en dehors des heures de bureau, alors le passage au 24/7 serait une étape logique.

 

Je ne ferai aucune prédiction sur les effets potentiels de la négociation d’actions 24/7…

Je ne sais même pas s’il y aura une grande différence dans la façon dont les marchés fonctionnent… ou pas du tout.

Quels que soient les effets, les investisseurs ont déjà transformé les marchés financiers en casinos géants en investissant dans les options 0DTE (zero days to expiration).

Ce sont les options les plus courtes et les plus brûlantes de la finance, et les gens en raffolent.

Il y a environ un mois, Barron’s a décrit avec précision les transactions sur les options 0DTE comme une manie spéculative :

“L’obsession pour les options à échéance courte – un phénomène relativement nouveau qui génère un volume de transactions extraordinaire – rappelle les « bucket shops » des années 1920 qui permettaient aux gens de parier sur l’évolution des cours boursiers sans posséder d’actions. En 1929, la fièvre spéculative est finalement tombée, le marché boursier s’est effondré et la Grande Dépression a commencé.”

Ces traders 0DTE sont les éphémères du monde financier.

Les éphémères sont des petits papillons qui ont la durée de vie la plus courte du règne animal, soit environ un jour.

Toutefois, même si vous n’êtes pas un trader 0DTE, il est fort probable que vos compétences actuelles en matière de gestion du temps pourraient être améliorées en vous concentrant davantage sur le long terme.

Voici un bon moyen pour investir à horizon 10 ou 20 ans :

Sélectionnez une entreprise solide et pionnière dans un domaine qui a un potentiel de croissance important à long terme.

Placez une part raisonnable de votre épargne dessus…

Et laissez juste le temps faire son œuvre.

Vous pouvez ensuite oublier les variations quotidiennes, car si vous avez choisi un secteur stratégique pour l’avenir, votre richesse sera au bout du chemin.

Pour suivre cette stratégie et investir maintenant dans l’un des futurs leaders de l’Intelligence Artificielle, suivez ce lien

Bon investissement,

Dan Ferris

Eagle Point, Oregon

 

La Lettre Argo Éditions

Inscrivez-vous et recevez en cadeau le dossier « Acheter ma première action »

Recevez ma lettre gratuite

Politique de confidentialité
0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

1 Commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Jean-Louis Thévenet
Jean-Louis Thévenet
27 jours il y a

Excellent Merci